Les troubles des conduites (TCA) et compulsions alimentaires

Les troubles des conduites alimentaires se caractérisent par un trouble en rapport avec l’alimentation. Elles touchent majoritairement des femmes, principalement adolescentes, et peuvent être reliées à des troubles psychiques comme la dépression (anorexie dépressive).

Les TCA peuvent être transitoires ou durables, constituant un véritable handicap dans la vie de la personne (voire même de son entourage), et pouvant même aller jusqu’à engager le diagnostic vital. Une prise en charge médicale est indispensable en complément d’une thérapie.

Il existe de nombreuses formes de TCA : anorexie (mentale, dépressive) boulimie (qui est une forme d’anorexie)… Causées par des facteurs psychologiques (traumatismes, peurs, blocages…), biologiques, sociaux et environnementaux… Parfois même, une anorexie peut commencer simplement par un régime et le désir d’être mince, de correspondre aux diktats de la mode et basculer vers le trouble.

On distingue les TCA des compulsions alimentaires : pica (ingestion de substances non nutritives), orthorexie (besoin irrépressible de manger sain et diététique), potomanie (ingestion massive de liquides), merycisme (rumination d’aliments), hyperphagie (ingestion d’aliments en trop grandes quantités), crises prandiales (ingestion massive sous forme de crises à des moments précis de la journée), sitiomanie (besoin impulsif d’absorber de grandes quantités de nourriture) qui sont un irrépressible besoin de manger avec des notions de vitesse, quantité, rythme… mais qui ne sont pas maladives.

Les TCA sont des symptômes, l’expression d’un mal-être plus grand. Quand, à un moment donné, une personne subit des traumatismes, peurs, blocages…l’inconscient va réagir en cherchant à réduire la souffrance liée à ces traumatismes dont l’intensité émotionnelle est trop forte et douloureuse. L’inconscient va alors mettre en place un mécanisme de défense qui va consister en un comportement visant à compenser cette souffrance. Les TCA sont une forme de ces mécanismes de défense.

L’hypnose permet de travailler sur ces traumatismes et souffrances émotionnelles, afin d’aller directement à la source, de gérer les émotions trop intenses et désagréables liées à ces TCA et compulsions, de lâcher-prise, de reprendre du contrôle, de travailler sur les facteurs qui ont développé ces troubles pour les supprimer, les transformer afin de parvenir à un mieux-être et retrouver un équilibre psychique sain.