La transe, un état naturel…

Vous créez votre propre réalité. Fred Wolf.

Qui n’a pas déjà, dans sa vie de tous les jours, expérimenté cet état particulier et agréable, pendant lequel vous êtes absorbé par ce que vous voyez, entendez, ressentez…? A tel point que vous en perdez la notion du temps, que vous êtes dans l’instant présent?

Évidemment, que ce soit quand vous êtes emporté par l’univers d’un film, quand vous plongez dans un livre et tournez les pages frénétiquement pour connaître la suite de l’histoire, ou même, quand vous prenez un trajet quotidien pour vous rendre quelque part et, arrivez à destination sans avoir prêté attention au chemin emprunté… vous vivez tous ces états plusieurs fois par jour.

Bonne nouvelle : vous êtes tous capables d’imaginer et donc, d’entrer dans cet état qu’on appelle aussi « transe »!

Parfois, en fonction de nos apprentissages et expériences, certains états de transe se retrouvent associés à des comportements non désirés. Par exemple, le grignotage. Quand une personne ne peut pas s’empêcher de grignoter, c’est comme si elle entrait dans un état où elle n’a plus le contrôle conscient, temporairement, et se met en quête de nourriture, mange, puis se sent soulagée. Malheureusement, ce soulagement est souvent de courte durée!

Selon Stephen Wolinsky, dans son ouvrage Trances people live, nous sommes en état d’hypnose dans notre vie quotidienne parce que, nous laissant gouverner par notre inconscient et les comportements mis en place de manière automatique. Faire une hypnothérapie serait donc le moyen de se « déshypnotiser » pour reprendre le contrôle sur notre inconscient, se débarrasser des anciens comportements que nous ne désirons plus et installer de nouveaux comportements qui nous conviennent.

Une pédagogie mentale en somme!

Nous sommes plus que nos problèmes. Plus que les transes qui créent nos symptômes. Et surtout, nous sommes les créateurs de ces transes!

Stephen Wolinsky parle d’ailleurs de l’esprit comme d’une bibliothèque personnelle. Celle-ci est rangée par sections (histoire, relations, business…) et nous pouvons accéder aux différentes sections avec une lampe de poche pour éclairer les sections dont nous avons besoin en se concentrant dessus. Quelles sont donc les sections que vous allez choisir d’éclairer…?

La réalité est créée par l’observation. Il n’y a pas de réalité sans observation. » Interprétation de Copenhague.

Pour aller plus loin :

Wolinsky, S. (1991). Trances people live

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *